06.63.89.61.38 Contactez-nous
La punaise diabolique : comment la reconnaître et s’en débarrasser ?

Leur nombre ne fait que croître, et le nombre de signalements ne fait qu’augmenter (on compte environ 2000 signalements depuis fin 2018), les spécialistes révèlent également que d’ici quelques années, la population de punaises diabolique explosera en France.
Fléau avéré pour l’agriculture, la punaise diabolique est-elle également dangereuse pour l’être humain ? C’est ce à quoi nous tâcherons de répondre dans cet article.

Qu’est-ce que la punaise diabolique ?

La punaise dite diabolique, Halyomorpha halys de son nom scientifique est une espèce d'insectes, qui ressemble fortement à sa cousine d’Europe, mais à tendance beaucoup plus invasive. Présente en France depuis déjà quelques années, la punaise diabolique nous vient d’Asie, ce qui lui vaut donc parfois le nom de punaise d'Asie. Elle se répand également à une allure folle, d’où l’inquiétude qu’elle suscite. Les femelles de cette espèce peuvent pondre jusqu’à 200 œufs, à une fréquence de 2 fois par an, vers l’automne, elles se ruent vers les maisons les plus proches, pour profiter de la chaleur et ainsi y établir leur petite colonie.

Vous avez un problème de nuisibles ?

Société pour se débarrasser de la punaise diabolique: Nos solutions efficace 

La taille de la punaise diabolique peut aller de 12 jusqu’à 17 mm de longueur, et 7 jusqu’à 10 mm de largeur. Parmi les traits qui caractérisent cette punaise, son dos brun-jaunâtre qui tire parfois sur le rougeâtre, ainsi que les motifs de couleurs claires sur les extrémités de ses ailes, et pour finir, les deux marques blanches présentes sur leurs antennes, contrairement à la punaise européenne qui quant à elle, en a 3.

La punaise diabolique est-elle un danger pour l’homme ?

Bien que très invasive, et assez effrayante si on tombe nez à nez sur une colonie, car les punaises restent souvent groupées, la punaise diabolique ne constitue aucun danger pour l’homme. En effet, celle-ci ne pique pas et n’est pas non plus vectrice de maladies pour l’être humain, ni pour les animaux de compagnie. Par ailleurs, la punaise diabolique n’entre dans les maisons que pour profiter de la chaleur de votre habitation, afin d'hiberner. Le pire que cet insecte puisse provoquer chez vous, n’est autre qu’une réaction allergique, et ce, que très rarement. Cela survient notamment lorsqu’on l'écrase, car il possède des glandes odoriférantes qui sécrètent une odeur pas très désagréables et assez persistante !

Cependant, la punaise diabolique représente un véritable Terminator pour l’agriculture. Se nourrissant principalement de la sève des fruits (notamment les pommiers, cerisiers, noisetiers et citronniers dont elle raffole) ainsi que des branches. La piqûre de cet insecte mène au pourrissement de ces derniers en une poignée de jours seulement. Ce qui suscite, à raison, de l'inquiétude chez de nombreux agriculteurs qui ont peur de voir leur culture réduite en cendre.
À noter que les punaises diaboliques peuvent également s’en prendre à vos plantes décoratives, arbrisseaux et autres potagers.

Comment se débarrasser de la punaise diabolique ?

Tout d’abord, gardez votre calme, et bien que vous puissiez être tentés de le faire, évitez à tout prix d'écraser les punaises diaboliques, car il en émane juste après une puanteur sans nom, préférez plutôt prendre un bout de papier, dans lequel vous allez mettre la dite punaise, pour ensuite l’accompagner dehors !
Il n'existe malheureusement pas de moyen de lutte efficace contre ces nuisibles, même l’insecticide ne vous sera pas d’une grande aide car les punaises diaboliques viennent de l’extérieur de votre maison. Venir à bout de celles présentes chez vous n’empêchera pas d’autres individus de leur espèce de venir s’installer dans votre petit foyer. Tout ce que vous pouvez faire, c’est verser quelques gouttes d’huile essentielle de menthe sur les contours de vos fenêtres en espérant que cela fasse effet. Le cas échéant, le moyen le plus simple est d’utiliser un aspirateur afin de les aspirer et les éliminer juste après en les noyant, par exemple.
Si ça ne marche toujours pas, appelez des professionnels !

Signalez la présence des punaises diabolique !

Après vous en être débarrassé, vous pouvez faire part de leur présence en ayant recours à l'application Agir ou simplement via le site internet du muséum national d'histoire naturelle, ce qui peut s'avérer d'une grande aide pour les spécialistes qui pourront ainsi évaluer leur population.

sommaire